Par Zoé L.Sirois

Alors nous voilà en août, un mois où beaucoup d’enfants vivront une intégration dans leur milieu de garde.

(Lorsqu’une place est disponible !  Où sont passées les places en garderie ?)

Depuis quelques années, les milieux de garde ont de plus en plus souvent une page publique, un espace où sont affichées certaines des activités réalisées. Ce que ça a comme effet, c’est que bien des parents bercent leur bébé en s’imaginant son quotidien dans sa garderie. C’est moins perméable qu’avant, les parents voyant passer les tendances au niveau des activités pour enfants sur Facebook entre autres.

Et ce message est pour toi, cher parent, qui a suivi ma page ou d’autres alors que ton bébé était endormi et qui s’apprête à me le confier. 

Je te vois, enthousiaste, avoir hâte en pensant à toutes les aventures qui attendent ton petit. 

Je t’entends, motivé, prêt à écouter le récit de toutes ces explorations. 

Et j’ai envie de te dire: et si on se donnait un an?

D’ici là, soit assuré que ton enfant aura eu l’occasion de mettre ses mains dans la peinture, l’eau, le sable et plus encore.

Mais d’abord, laisse-lui le temps de reconnaître que ma main à moi est là pour tenir la sienne lorsqu’il a besoin de se sentir plus en sécurité.

D’ici un an, ton enfant aura certainement vu de nouveaux endroits dans le quartier, découvert les parcs, la bibliothèque voir le fleuriste.

Mais d’abord, laisse-lui le temps de regarder chacun des coins et recoins de la maison qui l’accueillera plusieurs jours par semaine afin qu’il se sente comme chez lui. 

D’ici un an, ton enfant aura voyagé avec ma voix, apprivoisez différents univers et thèmes alors que je lui aurai lu des centaines d’histoires.

Mais d’abord, laisse-lui le temps de faire du rattrapage et d’apprendre à me connaître (et de même pour moi qui se réjouit de faire sa connaissance) pour commencer notre histoire alors que nous mettons nos quotidiens en commun pour la première fois. 

D’ici un an, nous aurons collé, peinturé, créé des projets, chantés, et même fait au moins un pique-nique au parc par un beau jour d’été.

Mais d’abord, laisse-lui le temps de se faire à ma routine afin qu’en sortir (et y revenir) devienne plus simple et moins insécurisant.

D’ici un an, il est probable que tu apprendre à me connaître, toi aussi et que tu prennes confiance en moi. En fait, d’ici ce temps, il est probable que tu auras plus de facilité à voir les intentions éducatives derrière mes choix. Je vais t’y aider puisque nous sommes une équipe. Laisse-moi t’expliquer ma vision de l’enfance.

Mais d’abord, concentrons-nous sur ce qui est devant nous présentement et qui est important : réussir l’intégration de ton enfant. Ça signifie, entre autres, baisser temporairement nos attentes parce qu’il y a bien plus important que les activités pour le moment.  

D’ici un an, nous aurons eu le temps d’être et de vivre pleins de choses, j’en suis confiante.

Oh, il y aura eu ces danses endiablées dans le salon, ces courses dans le corridor, ces discussions, ces chants, ces mains sales, ces journées plus difficiles à pratiquer le « Tic Tac Tic Tac, j’attends mon tour! », ces rires…

Mais d’abord, commençons par aujourd’hui. 

Bienvenue dans mon groupe, dans ma maison, dans mon local, à toi, cher enfant et à ton parent. 


Texte originale : Zoé Leblanc-Sirois / Cinq minutes pour jouer       

En collaboration avec:  Natis Design
La marque textile Petite Enfance 

 


 

Le sac multi-usages-grand format (parfait pour la sieste)

Inscription à notre infolettre

Vous recevrez nos plus récents articles de nos collaborateurs au blog Petite Enfance, nos concours, nos nouveaux produits ainsi que toutes nos offres exclusives. 

Abonnez-vous pour tout savoir