DOSSIER AMÉNAGEMENT

PAR ZOÉ L.SIROIS

La télé a t-elle sa place en garderie ?

Au fil du temps, il est devenu commun d’apercevoir une télé dans un coin du service de garde. Cet outil en plus d’offrir la possibilité de présenter du matériel éducatif, offre également une solution facile pour occuper les enfants aux éducatrices débordés. Certaines éducatrices en sont venues à intégrer l’écran dans leur routine quotidienne. Une petite émission le temps de faire le dîner ou un film pendant la sieste par exemple. Et en plus, les enfants aiment ça et en redemandent!

Dans les dernières années, la question des enfants devant l’écran a fait l’objet de nombreuses publications.

La Société canadienne de pédiatrie recommande d’ailleurs de limiter au minimum l’exposition aux écrans des moins de cinq ans(et pas du tout avant 2 ans!) et d’en éviter l’utilisation quotidienne en milieu de garde.

https://www.cps.ca/fr/documents/position/le-temps-d-ecran-et-les-jeunes-enfants

www.natis.ca

La réponse, bien que souvent controversée, semble pourtant assez évidente lorsqu’on s’informe : non, l’espace télévision n’a plus sa place dans le cadre d’un milieu éducatif consacré aux 0-5 ans. Dans certains contextes (milieu familial situé dans le salon), on ne pourra la retirer complètement évidemment. On peut choisir de la laisser fermer par contre.

Je suis consciente que pour plusieurs, c’est difficile d’imaginer retirer ce moment de « détente » aux enfants, surtout lorsqu’on considère qu’ils écoutent probablement la télévision le soir chez eux. C’est vrai que ça peut faciliter la routine et si les parents le font, pourquoi s’en priver?

www.natis.ca

Pour moi, de la même façon que j’accompagne les enfants à découper, mettre leur manteau ou élargir leur vocabulaire, je choisis de les accompagner à apprendre d’autres alternatives pour relaxer ou s’occuper seuls. Sans support d’une boîte parlante où défilent des images. 

Parfois, on aura l’impression que la télévision ne dérange pas puisque les enfants jouent quand même avec ce bruit et l’émission qui défile en arrière-plan. Par contre, on doit  se questionner au niveau de la concentration, de l’engagement dans le jeu et du développement du langage dans ce contexte. 

L’occupation principale d’un enfant devrait être de jouer.

D’être actif (physiquement ou cognitivement). De vivre des expériences. De créer des liens. De ressentir (le poids d’un objet, sa texture). De prendre des décisions. De constater l’impact de celles-ci.

Aucune émission de télévision, même la plus « éducative » ne permet cet éventail de possibilités. L’enfant reste le spectateur d’un scénario créé par des adultes. 

Je pense qu’il est vraiment important de réfléchir, comme éducatrice, à cette question.

Lire des études, réfléchir, se questionner.  Il faut éviter de simplement se contenter de mettre une télévision dans un coin de la garderie par automatisme. Je vous invite à amorcer une réflexion sur votre programme éducatif, vos valeurs, le milieu de vie que vous voulez créer pour ensuite vous questionner. Est-ce que, en lien avec ce que vous souhaitez offrir, la télé est vraiment le meilleur outil à intégrer dans votre routine? 

 

Télé ou pas télé, dans l’espace consacré à votre milieu/local?

 

À bientôt !

Zoé L.Sirois

Vous pouvez suivre Zoé sur son blog

Cinq minutes pour jouer

PAGE FACEBOOK

La bavette « dazzle » doublée-Coup de coeur

 

Inscription à l’infolettre Natis

Multifonctionnel | Ludique | Sécuritaire.