[vc_row][vc_column][vc_column_text]Les mots de nos tout-petits par Stéphany Laflèche

Adorée de nos tout-petits, la suce fait souvent parler d’elle en bien comme en mal. En milieu de garde comme à la maison, elle peut cependant nuire à la communication lorsque l’enfant décide de parler avec celle-ci dans la bouche. On n’y comprend rien, mais que faire?

blog les mots de nos tout_petits_langage_natis

Tout d’abord, il faut savoir que le besoin de têter des bébés est normal. C’est un besoin physiologique. Grâce à lui, les bébés peuvent se calmer et se nourrir. Cependant, ce besoin diminue vers l’âge d’un an et plusieurs enfants délaissent naturellement leur suce ou leur pouce. Pour certains, cette transition est plus difficile . La suce garde obstinément sa place dans la bouche. Passé l’âge de 12 à 15 mois, on estime que la succion de la suce favorise les mauvaises habitudes péri-orales et devient de plus en plus difficile à abandonner avec le temps.

  • Succion prolongée de la suce: les risques
  • Retarde l’apprentissage du langage
  • L’enfant garde un statut de bébé qui peut nuire à sa socialisation
  • Maintient une déglutition infantile
  • Amène de mauvaises habitudes de prononciation ( ex. parler sur le bout de la langue ou déplacer le lieu de prononciation car objet dans la bouche) en déformant les gencives ou déplaçant les dents
  • Ne favorise pas une saine gestion des émotions dans un retour au calme
    • blog sur le langage petite enfance

      Parler avec la suce: le signe d’adieu

      Tous les enfants n’ont pas la même courbe de développement ni les mêmes besoins. Comment savoir lorsque le bon moment est venu de dire adieu à la suce? Voici quelques repères.

      enfant qui parle avec la suce Natis

      Lorsque l’enfant utilise un mot pour exprimer une envie ou un besoin, il est temps de le préparer doucement à dire adieu à la suce. À partir du moment où deux mots sont juxtaposés et où les phrases ont 2-3 mots, la suce fait plus de tort que de bien.

      Trucs pour abandonner la suce

      Commencez par analyser les circonstances et le moment de la journée propice au têtage de la suce.

      Attendez une période stable de la vie de l’enfant pour commencer le processus ( pas dans un changement de garderie, séparation, etc).

      Expliquez à l’enfant que sa suce est partie. Faites appel à son imaginaire. Les meilleures transitions sont souvent celles où l’enfant croit que sa suce va aider ailleurs. Par exemple, on peut lui dire que la maman chat qui vit dans la rue en a eu besoin pour son bébé ou bien mette-la sous l’oreiller afin que la fée des suces vienne la récupérer afin de l’apporter au pays des suces. Rappelez-lui en cas de crise.

      Si la suce est nécessaire pour un retour au calme, vous pouvez donner un autre jouet sensoriel à l’enfant. Comme par exemple un jouet multi textures qui pourra le réconforter et l’apaiser.

      Quelles sont vos plus belles histoires d’adieu à la suce ? Racontez-nous !
      natis accessoires textiles garderies

      CONNAISSEZ-VOUS NOTRE ALBUM TEXTURES ?
      nj003-2

      [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

    Inscription à notre infolettre

    Vous recevrez nos plus récents articles de nos collaborateurs au blog Petite Enfance, nos concours, nos nouveaux produits ainsi que toutes nos offres exclusives. 

    Abonnez-vous pour tout savoir