Par Nathalie Lizé

En tant que professionnels de la petite enfance, nous saisissons bien l’importance d’offrir aux groupes dont nous prenons soin, un endroit pour se retirer en cas de besoin. Cependant, on ne peut pas parler de retour au calme et de coin tranquille sans comprendre ce qui se passe dans la tête de nos protégés.

Chez les tout petits, le cerveau en plein développement est encore immature et la gestion des émotions est complexe. Selon la neuroscience, la capacité neurologique du jeune enfant à contrôler ses états d’âme serait plutôt limitée. Elle précise que lorsqu’il se retrouve confronté à des situations intenses ou négatives, c’est le siège des émotions ( cerveau reptilien et système limbique), qui prend immédiatement le relais et cela entraîne des réactions que nous, adultes, considérons excessives. Elle précise également que pendant l’enfance ils n’ont donc pas beaucoup de contrôle sur l’intensité de leurs humeurs. Comme la partie de leur cerveau permettant d’avoir un peu de recul n’est pas à pleine maturation (néocortex ou cerveau supérieur), la tristesse, la colère, la peur et même la joie peuvent être vécues de façon particulièrement forte et il peut s’ensuivre larmes, cris, colère et excitation.

Lorsque cela se produit, il incombe aux adultes d’aider les bambins à développer des moyens pour retrouver leur état initial et apprendre à gérer ces débordements d’émotions. En considérant qu’il est difficile pour eux d’ arriver à se calmer seuls.  En tant que personne ressource, il est important d’accueillir ce qu’ils ressentent et de les accompagner avec bienveillance.  Cependant, tous nos mots réconfortants et nos câlins ne sont pas toujours suffisants et l’enfant a parfois besoin de se retrouver seul avec lui-même. Ainsi, un coin tranquille bien choisi et bien aménagé peut devenir un excellent allié à nos interventions.

Utiliser ce coin positivement

Ce coin étant  un lieu pour se sentir dans sa bulle et être seul avec soi-même, présentez le positivement et vous atteindrez votre but d’en faire un endroit agréable. Comme l’objectif visé est le bien être, il est important de ne pas le transformer en coin retrait ou un coin conséquence. Trouvez d’abord un endroit où il est possible d’être isolé et faites-en un refuge confortable. Une tente avec quelques coussins,  LE TIPI NATIS DESIGN, par exemple, un grand matelas dans un coin retiré avec quelques couvertures suspendues ou encore, un dessous d’armoire avec un tissus en guise de porte feront l’affaire  Si l’enfant est en colère, triste ou surexcité, il pourra s’y rendre lorsque les premiers signes de tension apparaîtront.

Des outils pour votre coin

Mettez des mots clairs sur les comportements attendus, décrivez des actions.  Des phrases comme: calme toi, arrête de t’exciter, ne veulent pas dire grand chose pour un enfant. Nommez de façon précise les actions et les gestes adéquats.

Utilisez des tableaux de retour au calme pour appuyer vos interventions. Ces outils doivent permettre aux gamins d’identifier les émotions rapidement. Pour faciliter l’apaisement, des solutions concrètes doivent aussi être illustrées. On peut y retrouver des pictogrammes des comportements souhaités, par exemple: un enfant qui regarde un livre, qui manipule une balle ou qui écoute une histoire.

Présentez le tout au groupe lorsque l’ambiance  générale est bonne.  Il peut être drôle aussi de faire des mises en situation où vous êtes l’enfant en colère, triste ou excité et tout en jouant, vous démontrez comment utiliser le coin et les tableaux.  Cette façon de faire offre aux enfants une image claire, un genre de mode d’emploi. Il y a le thermomètre à baboune de Nancy Doyon qui peut servir de guide pour identifier les premiers signes de colère. Vous pouvez le consulter ici: https://pin.it/1Vui4t5

Si vous préférez, il y a aussi le thermomètre de la colère qui  est intéressant.

https://pin.it/6x7xOQx

Pour les tableaux de gestion des émotions, vous pouvez le faire vous même à partir d’ exemple que vous trouverez sur pinterest, comme celui-ci.

https://pin.it/7JC8nPt

Plusieurs livres peuvent également appuyer vos interventions. Mon préféré est le livre La couleur des émotions , de Anna Llenas, aux éditions Quatre Fleuves. Il s’ adresse aux 2 à 7 ans est drôle à raconter et simple à comprendre.

Pas seulement pour les enfants en colère

Le coin tranquille est très utile et même nécessaire pour aider les enfants fâchés ou contrariés. Cependant, il peut devenir indispensable aussi pour ceux qui ont besoin de se retrouver avec eux-mêmes ou encore de baisser leur niveau d’excitation. Pour avoir un moment de répit ou pour s’éloigner du tourbillon du groupe, permettez leur d’y rester seuls, sans amis.

  • -En offrant différents types de livres, ils regarderont ceux qui leur plaisent, à l’abri du regard des autres et répondront à leur besoin de solitude passager.
  • -Afin de pouvoir  écouter de la musique douce ou des histoires, mettez à disposition une radio et des casques d’écoute. Les enfants apprécieront certainement.
  • – Fournissez leur des jouets de manipulation divers. La manipulation est un excellent moyen de retrouver son calme et même de diminuer l’anxiété. Balles anti-stress, balles en gel, balles lumineuses, mini sabliers, objets à tourner, presser, écraser sont à privilégier.
  • -Créer des balles anti-stress avec des ballons en caoutchouc dans lesquels vous déposerez du sable. Faites ensuite un nœud solide pour fermer et le tour est joué.
  • -Des bouteilles à observer, dans lesquelles vous pouvez mettre de l’eau, de l’huile, des petits cailloux, du riz, des billes colorées et des brillants aident aussi à relaxer.
  • -Vous pouvez aussi vous procurer une peluche lourde à mettre sur les genoux ou les épaules, des produits multi-textures comme par exemple L’Album photos-textures Natis Design ou un projecteur de lumière. Ils sont très apaisants pour certains petits.

Si vous accueillez, dans vos milieux des enfants à besoins particuliers vous profiterez encore davantage des bénéfices de posséder un coin tranquille dans votre local. Comme ces enfants sont facilement stimulés par la lumière, le bruit, les mouvements, les contacts avec les autres,  il devient nécessaire pour eux d’avoir un tel endroit où se retrouver quand rien ne va plus.

La gestion des émotions comme un cadeau

Peu importe la raison pour laquelle les bambins ont besoin de solitude, votre coin tranquille sera une option parfaite. Combiné avec de la patience et des outils appropriés, l’utilisation bienveillante de ce lieu apportera une certaine harmonie dans votre groupe. En tant qu’éducatrice, nous sommes des guides pour les petits. En les accompagnant dans la compréhension de ce qu’ils ressentent, nous facilitons par le fait même notre travail. En leur permettant de comprendre l’importance de gérer leurs émotions adéquatement, nous leur rendons un immense service pour leur avenir. Car, n’oubliez pas qu’ une saine gestion des émotions acquise dès l’enfance facilitera les relations des adultes qu’ils seront un jour. Aménager un coin tranquille à vos groupes aujourd’hui, c’est comme un cadeau que vous leur offrez pour  demain.

Amusez vous bien à créer votre coin et à bientôt

Nathalie Lizé

Éducatrice en centre de la petite enfance et coach familial


Promo-lancement-NA-023 L’ensemble de 3 sacs filet multi-usages (fermeture éclair et courroie)

Inscription à notre infolettre

Vous recevrez nos plus récents articles de nos collaborateurs au blog Petite Enfance, nos concours, nos nouveaux produits ainsi que toutes nos offres exclusives. 

Abonnez-vous pour tout savoir